La Crypte

Soutenue par 24 colonnes, a été reconstruite à la fin du siècle dernier sur les traces existantes. C’est là que dans un élégant sarcophage de style byzantin ravennate se trouvent les dépouilles de Séverin Boèce. Dans le dixième Chant du Paradis, Dante nous parle de l’âme de ce grand homme d’Etat, sénateur, philosophe, victime en 525 de la cruauté de roi Théodoric le Grand. Dans la crypte, assez curieuse, la présence d’un puits, aux origines anciennes et mystérieuses, où ont bu de simples fideles, des empereurs et des rois, le considérant une source bénie. A la droite de la crypte, sur le piédestal qui soutient le grand pilier, repose Liutprand, roi des Lombards, que l’on doit rappeler pour la splendeur qu’il donna à cette basilique en transportant de Sardaigne, en 724, les reliques sacrées d’Augustin, rachetées au poids d’or aux Sarasins. Ces reliques, découvertes dans la crypte en 1695, se trouvent à l’heure actuelle dans une urne en argent au pied du beau sarcophage en marbre.

Annunci